Mariés depuis quarante ans, ils s’éteignent à deux heures d’intervalle

mains agées

Mariés depuis quarante ans, ils s’éteignent à deux heures d’intervalle

Paulette est morte à 14 heures, Marcel, deux heures plus tard. Après 40 ans de vie commune, les deux amoureux se sont éteints le même jour, à une vingtaine de kilomètres de distance, rapporte le quotidien régional « Midi Libre ».

Ils s’étaient connus enfants avant la guerre, ont été mariés pendant près de quarante ans et se sont éteints le même jour. Elle, Paulette, dans leur maison de retraite de Villeveyrac (Hérault) et lui, Marcel, deux heures plus tard, à l’hôpital de Sète, rapporte le Midi Libre. Il n’aura pas su que l’amour de sa vie venait de quitter ce monde.

 Des amis d’enfance

Aux pompes funèbres de Mèze, cette histoire surprend : « C’est tellement rare… On a déjà vu l’homme ou la femme se laisser mourir de chagrin quelques jours plus tard mais jamais à deux heures d’intervalle. »

Tous les deux natifs de Villeveyrac, Paulette et Marcel se connaissaient depuis l’enfance. La guerre les éloignera pendant deux ans. Marcel sera fait prisonnier en Allemagne. À son retour, Paulette a 20 ans. Il en a 28.

Mais Marcel devra attendre près de vingt ans pour la demander en mariage car la jeune couturière a choisi de faire sa vie avec un tailleur de Montpellier. En 1974, ils se disent oui en l’église du village.

La veille de sa mort, Marcel, hospitalisé à Sète, a mis sa tête entre ses mains et crié “Paulette”. Sans savoir qu’elle partirait quelques heures plus tard. Ils étaient nés à la même date, un 22 septembre.

Extrait de Midilibre.fr

Ce contenu a été publié dans Belles histoires, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *