APPRENTIE SAGE poème

alpage fleurit

 APPRENTIE SAGE

J’entrevois à votre air que vous semblez déçue,

 Mon vigoureux présent semble ne pas vous plaire,

 Pourtant il a comblé bien des femmes ingénues,

 Je puis vous affirmer qu’il sut les satisfaire !

 Allez souriez-moi je vous sens démunie,

 Vous le trouvez trop fin et d’allure ordinaire,

 Mais prenez-le en main voyez il s’en réjouit,

 Allez sentez combien il vibre fort et fier !

 Osez-donc le serrer il en a l’habitude,

 Allez grimpez dessus, ne vous affolez pas,

 Ne prenez pas cette mine toute emplie d’inquiétude,

 Ouvrez-donc plus les cuisses, ainsi sautez le pas !

 Reviendrez-vous demain je meurs de vous apprendre,

 Je me cacherai là dans la grange des foins,

 Nous recommencerons cette leçon sans attendre,

 A nouveau vous mont’rez sur ce joli poulain !!

Tit’can I

Ce contenu a été publié dans Mes poèmes loufoques, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à APPRENTIE SAGE poème

  1. kristof dit :

    brillant ! et délicieux …

  2. admin dit :

    Merci Kristof

    Te serais-tu laissé prendre au jeux de cette histoire équestre ??

    Bises

    Tit’can I

  3. kristof dit :

    je savais qu’il y avait subterfuge… je connais trop bien ma canaille !
    mais j’ai feint de me laisser enivrer par ces effluves sulfurées
    pour mieux sourire à la chute, qui conclut l envolée !

    plus sérieusement, derrière l apparente légèreté,
    très beau travail, parfaitement maîtrisé !

    bise la belle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *