PRISON DE SAINT CRÉPIN poème loufoque

 vieux godillots

 PRISON DE SAINT CRÉPIN

Tes pompes elles sont funèbres

On dirait des croque-morts

Avec ces croquenots pires

Que mes pires reniflantes

C’est dire si tes tartines chlinguent

Plus fort qu’un camembert

Avec les vers dedans

Faudrait voir à changer tes péniches

Pour de nouvelles tatanes

Ou des chaussettes à clous

Comme en ont les gendarmes

Essaie les santiags de Jésus*

Plus en odeur de sainteté

Surtout ôtes pas tes grolles ici

Éloigne tes lattes du coin

T’iras ailleurs t’prendre des galoches

Mais pas avec des gonzesses

Tu risques un coup d’asperge*

Tit’can I

santiags de Jésus* autrement dénommées sandales

 asperges* chaussures à talons hauts

 Prison de Saint-Crépin (être dans la) Saint Crépin étant le patron des bottiers et cordonniers

Ce contenu a été publié dans Mes poèmes loufoques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *