LA GRANDE FETE DU CRAPOLICHINEL

 

La Grande Fête du Crapolichinel

 

Dès qu’il arriva sur le bord du bassin, Crapeaupoilu surprit tous les crapauds impatients qui attendaient le début du spectacle. Comme il était drôle avec ses deux grandes nattes rouges qui trainaient par terre et cachaient ses grands yeux noirs.
Il expliqua aux spectateurs que tout petit, il avait désobéit à ses parents. Il était allé nager là où on avait mis à laver du linge rouge. Ses poils étaient devenus complètement rouge eux aussi. Ses parents avaient donc décidé de l’appeler TAGADA.
Il se cacha sous un grand drap noir, puis se découvrant tout à coup, il apparu entièrement jaune. Du même jaune que le pipi de chat dans lequel il avait laissé traîner ses longs poils… Désormais on l’appellerait POUSSIN.
Les crapauds gonflés de rire s’amusaient de ce tour de magie si coloré.
Vint alors six magnifiques Craponeys qui galopaient fièrement. Des Crapeaurouge se tenaient bien accrochés sur leur dos. Ils avançaient tout autour du bassin au rythme des tambours qui grondaient.
Les Craponeys se mirent à accélérer leur course, et traversèrent en bondissant des cercles de brindilles enflammées. Les Crapeaurouge poussaient des COA COA COA endiablés.
C’est alors qu’une magnifique bulle de savon multicolore flottant sur l’eau s’avança. La bulle tournait sur elle même, elle était énorme. Une douce musique l’accompagnait.
Et tout à coup POUF, elle éclata au bord du bassin dans un brouillard d’arc en ciel.
Le superbe Crapolichinel apparu, magnifique dans son beau costume bariolé. Les Crapauds hurlèrent de joie.
Le Crapolichinel commença à faire de folles cabrioles. Il était si rapide, il continua par des sauts arrière tête en bas, puis sur une seule patte, en virevoltant encore et encore, de plus en plus vite, et toujours au rythme de la musique.
Les tambours résonnèrent BOUM BOUM BOUM.
Les spectateurs ne quittaient plus des yeux le Crapolichinel qui prit alors tout son élan. Sur le fil très fin d’une toile d’araignée au dessus de l’eau, il traversa le bassin en courant.
Il se mit alors à rebondir une fois, puis deux, puis trois, avant de s’élancer dans les airs. Dans un immense effort il fît deux tours sur lui même.
Les paillettes multicolores de son costume brillaient sous les rayons de lune, il avait l’air d’une étoile. Il retomba sur le fil de toile d’araignée sans perdre l’équilibre.
Le public émerveillé lui lançait des pétales de nénuphars de toutes les couleurs, on hurlait son nom :
 » – Crapolichinel ! Crapolichinel ! Crapolichinel !  »
Le magnifique acrobate salua la foule entre deux derniers sauts et disparu à son tour. On l’applaudissait sans fin.
Tous les artistes se retrouvèrent dans une joyeuse farandole en dansant une Crapolka qui acheva cette merveilleuse fête.
Les Crapauds s’endormirent alors, dans le doux parfum des Crapopcorns et les Crapaupières se fermèrent…

 

Tit’can I

 

Ce contenu a été publié dans Mes Contes pour enfants, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à LA GRANDE FETE DU CRAPOLICHINEL

  1. syrielle dit :

    Bon moi j’ai relu tes contes pour enfants pourquoi tu ne les propose pas à un éditeur comme Edilivre, ce n’est pas de l’auto publication je te donne le lien et tu jugeras par toi même http://www.edilivre.com/
    Il leur faut minimum 25 pages pour le soumettre au comité de lecture je suis certaine que tu as toute tes chances.

  2. admin dit :

    Syrielle

    Je te remercie de ton commentaire et du lien, je vais aller voir de ce pas ce qu’il en est.

    Bises

    Tit’can I

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *