CHARLES EDOUARD ET JEANNE MOROSE

Une nouvelle histoire dont les expressions ont été piochées ici et là dans les divers textes de mon blog, toujours dans un esprit humoristique…

Si vous souhaitez en faire autant envoyez moi vos textes sur le même principe.

CHARLES EDOUARD ET JEANNE MOROSE

– Ma chère cette galette ne vient pas de chez Poilane, il n’y a aucune fève de dents. Je fais comment pour ma collection moi maintenant ?

– Charles Edouard vous nous les pétez menu avec vos histoires de cureton, c’est pas parce que vous avez passé quinze ans chez les jésuites qu’il faut la ramener.

– Ce soir je s’rai plus zen Jeanne.

– Ouai ben en attendant les colliers de dents qui traînent partout, il vont connaître la joie qu’est celle du vol plané.

– Ma chère, j’ai la mémoire d’une tanche j’me souviens plus où sont mes bas.

– Mais non Mère Noël tes bas sont pas perdus, c’est Jean Luc Delarue qui les a. Ah cette nouvelle manie de mettre des bas à votre âge Charles Edouard c’est pas raisonnable.

– C’est certainement parce que vous êtes un signe d’eau et que vous sentez le poisson mort que j’en suis arrivé là Jeanne Morose.

– Silence Charles Edouard il est trop tard pour nous lancer dans une analyse de risques approfondie. De toute façon la plupart des poissons sont des bisexuels refoulés.

– Mon pitbullon chéri vous pouvez vous exiter autant que vous en avez envie dans un cri de mauvaise humeur. Je m’en vais chercher un mari vertueux qui puisse aussi bien parler de tout et de rien que chanter ou raconter des histoires. Un point c’est tout.

– Ca y est il recommence avec sa quête du mari vertueux. Enfin voyons Charles Edouard, soyez raisonnable, vous en avez déjà acheté trois ce mois ci, ça commence à me coûter beaucoup trop cher.

– Mais sans ça je ne pourrai pas dormir.

– Bon va falloir prendre une décision et vite. Un trou de balle, un minus, mais avec une bonne gueule de psychopathe. Ca vous va ?

– Oui, mais qui ?

– Mais enfin qui voulez-vous que ce soit, Jean Eudes pardi, autrement dénommé Jean Luc Delarue. C’que vous pouvez être fatiguant parfois.

Tit’can I

Ce contenu a été publié dans Libre expression. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à CHARLES EDOUARD ET JEANNE MOROSE

  1. Roger dit :

    Il est vraiment marrant ton texte..
    Elle est pas si morose que ça, ta Jeanne…
    Lorsque j’avais fait cet exercice, j’avais réussi à lire l’intégralité de ton blog en une heure…
    Aujourd’hui, il est si étoffé que la performance devient de plus en plus difficile à réaliser…
    Bravo !
    Bisous et à demain…

  2. admin dit :

    J’espère Roger que tu viendras m’en poster un autre, car le tiens m’avait fait beaucoup rire.
    Suffit de piocher dans les plus récents…

    Alors à bientôt de te lire.

    BIZ

    Tit’can I

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *