MENUISIER AMOUREUX

MENUISIER AMOUREUX

Hé sauterelle

J’te trac’rais bien les courbes

Avec mon beau crayon

J’te jouerai d’la guimbarde

Scie égouine j’te le jure

Ta chignole me rend fou

J’temmè’rai sur ma meule

Même avec tes mèches plates

Si c’est l’rabot guillaume

Qu’est un compat possible

Et sa vrille à six sous

Qui t’fais du pied à coulisse

Prépare le chauffe colle

Avec mon mètre pliant

J’vais m’mesurer  à lui

Et comme je suis pas marteau

Mais que je suis maillet

Faudra qu’y  s’ tienne d’équerre

A l’angle du niveau

Massette j’suis pas de bois

Herminette tu me plais

Tu me tarabicote

Et me tiens en tenaille

Avec ton bel étau

C’est un fait établi

J’en perds le fil de plomb

Je suis vastringue de toi.

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Mes poèmes loufoques, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à MENUISIER AMOUREUX

  1. Maryse dit :

    Jolie gaillardise :d

  2. val dit :

    il n’ est pas un peu macho ce menuisier ? bravo ,je suis sciée!

  3. admin dit :

    Val je t’en prie reste entière tu peux encore servir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *