RENCONTRE AVEC LA BLONDE

Cette rubrique est la votre.

Sur une idée de mon ami Roger qui m’a envoyé ce texte qui m’a fait beaucoup rire, je vous propose de faire de même si ça vous amuse. En inventant une histoire, à partir de phrases piochées ici ou là dans les différentes catégories. Pour comprendre la drôlerie de celui-ci, il faut bien entendu avoir lu les textes de mes catégories. Si c’est drôle c’est encore mieux, car Tit’can I aime rire (au cas ou vous l’auriez pas encore remarqué). Alors tous à vos claviers pour d’autres aventures…

RENCONTRE AVEC LA BLONDE

La rencontre fut brève mais fulgurante à souhait. Elle était seule ce soir, il s’avérait que le boy censé faire ce boulot était trop occupé. Elle allait mettre la dinde au four lorsqu’il entra :

– J’ai rarement vu une fille aussi belle que toi.

Elle eut le coup de foudre immédiat. Elle se dit en le regardant : C’est l’amour mâle que je perçois, je pense qu’il niche dans la finière (endroit où on mettait le foin à sécher).

Mais elle pensait : Je suis le genre de femme dont les seins tombent et qui a la peau des bras qui pendouille, je sais que je suis blonde mais je devine le prince charmant derrière tous les crapauds.

La soirée commençait à battre son plein. Il entra en musique dans le salon tout chamboulé :

– C’est trop tarte ici, y a pas une goutte d’alcool. L’odeur du tabac vous dérange, j’ai amené ma petite pipe du samedi. J’aime la galette, savez-vous comment ?

Puis il passa aux choses sérieuses :

– Tu veux me montrer tes hauts ou bien tes bas ?

Aussitôt, j’installe dans le jardin mon trépied, l’évaporation du jus est bien plus rapide.

– De tes jambes écartées, tu m’ invites, impudique !

Elle le voit mettre immédiatement ses mains serrées ensemble entre ses deux jambes :

– Faut qu’ j’y mette des gants, ça craint.

– De toutes façons tu n’en sortiras pas vivant, je vais mordre ta peau, tes lèvres et le bout de tes doigts.

– J’ai toujours mal au pouce répondit-il

Ah, ce mec ! De la gonflette, rien que de la gonflette. Même en faisant attention, on ratera la cible de temps en temps. Il ferait mieux d’apprendre à utiliser la lunette des toilettes.

Il n’était pas de cet avis :

– L’important, c’est qu’il a bien fonctionné, n’est-ce pas ?

– Oh, mais laissez-moi donc tranquille, j’en ai assez ! Des mecs comme toi, je les prends pour les congeler selon le dosage que je veux, et j’en fais mes soupes pour tout l’hiver.

Mais il survécut à l’épreuve et il donna pendant longtemps des conférences et depuis, la blonde ne le voit plus désormais que de loin…

Ce contenu a été publié dans Libre expression, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à RENCONTRE AVEC LA BLONDE

  1. Maryse dit :

    Je pense que c’est l’histoire de tes bas qui l’a inspiré 😉

  2. admin dit :

    Ah bon parce que mes hauts ça compte pour du beurre breton 1/2 sel
    peut-être Maryse…
    Tit’can I.

  3. Gnapi dit :

    Ha parce que les mecs ça s’congèlent comme des légumes ?
    Y a-t-il un style d’homme plus adapté à une saison donnée ?

  4. admin dit :

    Ben oui Gnapi les hommes ça se congèlent en pleine saison c’est à dire à l’âge mûr on les met en boites…
    Tu as une autre histoire entre la blonde et saïd dans le même genre loufoque toujours ds la catégorie libre expression.

    Bonne lecture.

    Tit’can I

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *